Besoin en fonds de roulement : comment le calculer et l’analyser ?

Communément appelés BFR, les besoins en fonds de roulement représentent pour une entreprise ses nécessités de financement à court terme. Autrement dit, ils font référence au décalage des flux de trésoreries relatif à ses activités opérationnelles. Mais au fait, qu’est-ce réellement un besoin en fonds de roulement ? Comment procéder à son calcul et à son analyse ?

Besoin en fonds de roulement, qu’est-ce que c’est ?

Par définition, le BFR désigne la somme dont une entreprise a besoin pour couvrir ses besoins à court terme. Il sert généralement à combler le décalage de la trésorerie en tenant compte des décaissements et des encaissements liés à ses activités opérationnelles. À vrai dire, les différents décalages dus à une créance ou à un stock non vendu vont générer un besoin financier pour l’entreprise. C’est ainsi alors qu’elle a besoin du BFR, dans l’espoir d’effectuer par la suite le règlement de comptes auprès de ses fournisseurs. Effectivement, ce genre de dépenses peut être comblé par la trésorerie, mais à défaut les besoins en fonds de roulement interviennent.

Pourquoi doit-on calculer le BFR ?

Avant tout, une entreprise a besoin de calculer et par la suite d’analyser son BFR dans l’optique d’établir son business plan. Il s’agit entre autres de l’un des calculs les plus importants à réaliser, notamment dans le cadre du démarrage de l’activité. Il ressemble de près à l’estimation des investissements. À vrai dire, un mauvais calcul de ce dispositif est l’une des principales raisons de la faillite des jeunes entreprises. De plus, le besoin en fonds de roulement est un indicateur important de la santé financière d’une boîte. De ce fait, une hausse importante de celui-ci peut être considérée comme un signe de déstabilisation financière de l’entreprise en question.

Comment analyser le BFR de son entreprise ?

Les besoins en fonds de roulement se calculent généralement à partir d’une simple formule. Plus précisément, il est le résultat de la soustraction entre les actifs circulants et les passifs circulants (BFR = Actif circulant – Passif circulant). En ce qui concerne son interprétation, il n’y a rien de plus simple. Si le résultat obtenu est positif, c’est-à-dire supérieur à 0, la santé financière de l’entreprise n’est pas bonne. Elle a ainsi besoin des fonds de roulement pour financer ses besoins. Par contre si le résultat est négatif, tout va pour le mieux. Dans ce cas, vous n’avez nul besoin de demander une aide financière. Un résultat neutre signifie pour sa part que l’entreprise est plus ou moins stable. À ce stade, ses ressources peuvent couvrir ses besoins. 

Pourquoi faire appel à une société fiduciaire ?
Comment bien suivre ses retards de paiement ?